Candistore

Candistore Logo

Responsable de l’équipe: Muriel Cornet (PU-PH, CHU – UJF)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Membre de l’équipe: Danièle Maubon (MCU-PH, CHU-UJF), Cécile Garnaud (Doctorante, AHU, CHU-UJF), Rose-Laurence Curt-Bertini (Technicienne)

L’équipe développe depuis 2011 plusieurs thématiques axées sur la recherche de nouvelles cibles antifongiques permettant de limiter l’émergence des résistances aux antifongiques utilisés actuellement en thérapeutique humaine. L’axe principal concerne la mise en évidence de nouvelles cibles chez Candida albicans dans les voies de régulation globale ou voies de réponse au stress et plus particulièrement la voie de signalisation du pH. Inhiber ces voies permet de limiter la virulence des levures et d’augmenter l’activité des antifongiques actuels en les rendant fongicides alors qu’ils ne sont que fongistatiques. Nous travaillons également à la mise au point de nouveaux tests de sensibilité in vitro à utiliser en pratique clinique de routine.

Le deuxième axe porte sur une des thématiques principales de TheREx qui est la vectorisation et le transfert intracellulaire de protéines thérapeutiques. Les outils, comme le peptide ZEBRA, développé par l’équipe TheREx HumProTher sont adaptés pour une utilisation dans la levure Candida albicans.  Ce vecteur pourra être utilisé pour faire pénétrer dans les levures  des inhibiteurs des cibles identifiées plus haut.

 

Capture d’écran 2014-09-02 à 11.49.13

D’après Marchione R et al. 2014

 

Le troisième axe de recherche concerne l’analyse des interactions interrègnes et plus particulièrement les relations entre Pseudomonas aeruginosa et Candida albicans. Cette thématique est développée en collaboration avec les équipes Diram  et Cdirec afin d’identifier de nouvelles molécules impliquées dans les interactions entre C. albicans et cellules de l’immunité innée d’une part et C. albicans et procaryote d’autre part. Le quatrième axe de recherche est en lien avec l’activité quotidienne hospitalière des membres de l’équipe qui sont des biologistes de Mycologie Médicale du laboratoire du CHU de Grenoble. A partir de souches détectées comme résistantes et isolées de patients, nous nous intéressons à l’analyse des mécanismes moléculaires et adaptatifs de ces isolats cliniques.

Nous collaborons avec:

  • CEA Grenoble, Laboratoire de  Biologie à Grande Échelle (BGE) Équipes : EDyP (J. Govin) et  Gen&Chem-CMBA platform (MO. Fauvarque).
  • Institut de Biologie structurale de Grenoble, Unité Infection virale et cancer (C. Petosa).   Partenaire du Projet ANR FungiBET.
  • Unité Pathogénie et Adaptation des Microorganismes, plateau technique de criblage et d’analyse haut débit des phénotypes (D. Aldebert).
  • Centre de Recherches sur les Macromolécules Végétales, Équipe Glycobiologie Moléculaire (A. Varrot)

 

Mots clés: Candida albicans ou Candida, Signalisation, réponse au stress,  Thérapie, Résistance antifongiques

Techniques:

  • Microbiologie: tests de sensibilité antifongiques, tests phénotypiques de résistance, filamentation,
  • Biologie moléculaire: séquençage haut débit, délétion de gènes, clonage, mutagénèse
  • Biochimie: Production de protéines recombinantes
  • Expérimentation animale: injection, infection, prélèvement d’organes, …

Publications récentes:

  • Maubon M, Garnaud C, Calandra T, Sanglard D, Cornet M. 2014. Resistance of Candida spp. to antifungal drugs in the ICU: where are we now? Intensive Care Med. 2014;40:1241-55.
  • Marchione R, Daydé D, Lenormand J-L, Cornet M. 2014. ZEBRA cell-penetrating peptide as an efficient delivery system in Candida albicans. Biotechnol J. 9 : 1088-94.
  • Cornet M, Gaillardin C. 2014. pH Signalling in Human Fungal Pathogens: a New Target for Antifungal Strategies. Eukaryot. Cell 13: 342-52.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *