HumProTher

Human Protein Therapy

JLL

Responsable d’équipe:

Pr Jean-Luc Lenormand (PU, Faculté de Pharmacie, Université Joseph Fourier, Grenoble), Co-fondateur de la société de Biotechnologies Synthelis.

 

Membres de l’équipe:

Présent :

  • Dr Landry Gayet (Post-doc),
  • Dr Lavinia Liguori (Post-doc),
  • Thomas Soranzo (Ph.D Student),
  • Roberta Marchione (Ph.D Student),
  • Andrea Colarusso (Leonardo da Vinci Program),
  • Elisa Greco (Leonardo da Vinci/Erasmus Plus Program),
  • Adriana Amalfitano (Leonardo da Vinci/Erasmus Plus Program)

Passé :

Dr Sandra Cortès (Post-doc) Dr Xavier Rousset (Post-doc) Dr Ana Villegas-Mendèz (Post-doc) Romy Rothe (Ph.D Student) Bruno Marquès (Ph.D Student) Mourad Boudjellal (Master M1 Biotech) Marine Odier (Master M2 MBM) Aurélie Martins-Gomez (Master M2 MBM) Ariane Beaupoil (Etudiant Ingénieur INSA) Bertrand Simon (Etudiant Ingénieur INSA) Francesca Zagari (Leonardo da Vinci Program), Lucia Cuppini (Leonardo da Vinci Program), Eugenia Veratti (Leonardo da Vinci Program), Silvia Alfano (Leonardo da Vinci Program), Simone Rampelli (Leonardo da Vinci Program), Emmanuel Moiroud (M1 Pharmacie), Linda Haoucine (M1 Biotech) Virginie Viala (M1 Biotech) Flavie Peroud (M1 Pharma) Gwanaël Scolan (M2 MBM) Priscille de Boisset (L3 Pharma) Ellissar Issa (M2 CHIPS)

       L’équipe HumProTher, dirigée par le Pr Jean-Luc Lenormand, a été créée en 2005 grâce à un projet qui a été financé par le programme Européen Marie Curie Excellence Grant (FP7). L’équipe HumProTher s’intéresse au développement de nouvelles technologies dédiées à la production et à la vectorisation de protéines médicaments à visées thérapeutiques ou vaccinales. Dans ce cadre, les activités de l’équipe HumProTher sont orientées sur le développement de nouveaux vecteurs peptidiques ou lipidiques pour la transduction de molécules à visée thérapeutique.

Vecteurs lipidiques : Une des approches thérapeutiques originales développée au sein du laboratoire repose sur l’utilisation de liposomes comme vecteurs pour le transport et le transfert intracellulaire de protéines membranaires à visée thérapeutique. Cette approche innovante a pu être réalisée grâce au développement d’un nouveau système de synthèse des protéines membranaires basé sur un lysat bactérien d’Escherichia coli (Brevet # A61K9/127; C07K14/00, US2010189774 (A1). Cette stratégie thérapeutique unique basée sur le développement et l’optimisation d’un système de synthèse des protéines membranaires sous forme native et fonctionnelle a permis la production d’un biomédicament pour le traitement des glioblastomes et d’un vaccin recombinant pour lutter contre les infections à Pseudomonas aeruginosa. Ce procédé de synthèse des protéines membranaires a été aussi valorisé par la création d’une société de services dénommée Synthelis (www.synthelis.fr ) et récompensé par les concours nationaux d’aide à la création d’entreprise dans la catégorie« Emergence » (2009) et « Création-Développement » (2010).

Vecteurs peptidiques : Une approche de vectorisation développée au laboratoire, repose sur l’utilisation d’un peptide de transduction (Cell-Penetrating Peptide) issu de la protéine ZEBRA du virus Epstein Barr. Ce peptide que nous avons isolé et caractérisé est capable de transporter des macromolécules et de permettre leur transfert intracellulaire grâce à un passage direct dans la membrane plasmique des organismes vivants ciblés (champignons, cellules de mammifères). Nous avons déjà réalisé la preuve de concept de l’utilisation de ce peptide sur différentes protéines à visée thérapeutique dont l’activité anti-tumorale était préservée. Ce peptide de transduction permet l’internalisation de ces molécules biologiques dans un grand nombre de lignées de cellules tumorales de diverses origines (Brevet # US201113643598 20110407, US2013116201 (A1). Cette stratégie de transduction est unique par rapport aux autres CPP décrits dans la littérature, car elle s’affranchit du processus d’endocytose qui peut s’avérer délétère pour la molécule biologique internalisée. Le peptide de pénétration cellulaire issu de la protéine ZEBRA représente donc un outil puissant pour le transfert intracellulaire de molécules thérapeutiques. Ce peptide est utilisé aussi dans le cadre de nombreuses collaborations pour le transport de protéines :

  • permettant la mise en place d’iPS,
  • pour de l’enzymothérapie,
  • pour de la dédifférenciation de cellules myogéniques,
  • pour de la thérapie anti-tumorale
  • pour la conception de vaccins recombinants
  • pour le traitement de maladies infectieuses

Mots clés : Protéines membranaires, Biomédecines, Nanomédecines, Liposomes, Systèmes d’Expression Acellulaire, Cell-Free Expression Systems, Cell-Penetrating Peptides, ZEBRA, Protéines Thérapeutiques Recombinantes

Techniques : Biologie Moléculaire (construction de plasmides, PCR, Enzymes de restriction et de modifications….), Biologie Cellulaire (transduction, transfection, cultures de nombreuses lignées de cellules normales et tumorales de diverses origines, microscopie à fluorescence, cytométrie, analyse du cycle cellulaire, de la mort cellulaire…), Biochimie des Protéines (Ingénierie des protéines, expression des protéines sous forme recombinante dans différents organismes vivants et en système acellulaire, purification des protéines, formulation des protéines….),  Modèles Animaux.

Brevets: 2 brevets internationaux:

  • Rothe R., Lenormand JL. Use of peptides as transporters intended for the internalization of molecules of interest into target cells. US201113643598 20110407, US2013116201 (A1).
  • JL Lenormand. Formation of proteoliposomes containing membrane proteins by means of an acellular protein synthesis system. A61K9/127; C07K14/00, US2010189774 (A1).

 Publications:

Chapitres de livre :

Donald K. Martin, Bruce A. Cornell, Lavinia Liguori, Jean-Luc Lenormand, Jean-Pierre Alcaraz, Gwenaël Scolan, and Philippe Cinquin. Ion-Transporting Supported and Tethered Lipid Bilayers That Incorporate Biological Membrane Transport Proteins.. In Pabst G, Kucerka N, Nieh MP, Katsaras J (ed.) “Liposomes, Lipid Bilayers and Model Membranes: From Basic Research to Application”, 2014; 383-399, Taylor & Francis, ISBN 978 146 650 709 8.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *